Antoine Vauchez

Politiste, Directeur de recherche au CNRS

Antoine Vauchez est Directeur de recherche au CNRS, membre du Centre européen de sociologie et de science politique (Université Paris 1 – EHESS).

Ses travaux se situent au croisement de la socio-histoire des espaces de pouvoir transnationaux et de la sociologie des savoirs et formes d’expertise. Dans le sillage de son Habilitation à diriger des recherches (2010), ses principaux thèmes de recherche portent sur la formation d’un centre de pouvoir européen, l’émergence d’une corps de connaissance juridique et économique du projet européen et la consolidation d’un « pouvoir d’indépendance » autour des cours de justice, banques centrales et des agences de régulation européennes.
Parmi ses publications récentes sur ce thème, on trouve une monographie, L’Union par le droit. L’invention d’un programme institutionnel pour l’Europe (Presses de Sciences Po, 2013, traduit en anglais chez Cambridge UP en 2015), un collectif Lawyering Europe. European Law as a Transnational Social Field (Hart, 2015), un essai Démocratiser l’Europe (coll. La république des idées, Seuil, 2014, traduit en anglais et allemand), et un livre d’intervention Pour un traité de démocratisation de l’Europe (Seuil, 2017) écrit avec Stéphanie Hennette, Thomas Piketty, et Guillaume Sacriste et traduit en neuf langues.

Ses publications sur AOC

mardi 04.02.20

Analyse

Les leçons de démocratie du Conseil d’Etat au gouvernement

par

Deux fois en quelques jours, à propos de la réforme des retraites puis d’une circulaire électorale, le Conseil d’État s’est opposé au gouvernement. Comme si la volonté de « modération » et d’équilibre entre les exigences du travail gouvernemental et celles de l’État de droit s’était brutalement trouvée bousculée par la trajectoire « disruptive » du pouvoir exécutif macronien, conduisant l’institution du Palais Royal à marquer nettement sa différence depuis le cœur même de l’État.

vendredi 24.01.20

Analyse

L’indépendance contre la démocratie

par et

Alors que la nouvelle Commission européenne vient de prêter son rituel « Serment d’indépendance » devant la Cour de justice de l’UE, il faut considérer cette notion d’indépendance comme un objet historique. Alors qu’elle prolifère dans le champ politique depuis trois décennies, l’indépendance a profondément modifié les structures de pouvoir, imposé le face-à-face entre experts et populistes, évacué les conflits et les débats, et fini par saper les fondements de l’exercice démocratique.

lundi 17.12.18

Opinion

Démocratiser les institutions et les politiques de l’Union Européenne

par , , , , , et

Économistes, juristes et politistes, sept chercheuses et chercheurs viennent de rédiger un projet de Traité de démocratisation des institutions et des politiques de l’Union Européenne. Ce texte désormais ouvert à la signature de toutes et tous préfigure une Assemblée européenne souveraine capable tout à la fois de débattre des priorités de cette puissance publique européenne et de demander des comptes aux institutions économiques et financières qui gouvernent aujourd’hui l’Union. Exposé des motifs et considérants.

jeudi 13.09.18

Analyse

L’État « public-privé »

par

Adoptée le 1er août, la loi « Avenir professionnel » incite les hauts fonctionnaires à exercer dans le secteur privé et révèle, du même coup, la transformation profonde du sens que l’exécutif donne à l’État. Le privé aide-t-il le public à honorer ses engagements ? Rend-il les hauts fonctionnaires meilleurs ? La loi « Avenir professionnel » est-elle la première étape d’un changement de cap qui n’augure rien de bon ?