Antoine Vauchez

Politiste, Directeur de recherche au CNRS

Antoine Vauchez est Directeur de recherche au CNRS, membre du Centre européen de sociologie et de science politique (Université Paris 1 – Ehess).

Ses travaux se situent au croisement de la socio-histoire des espaces de pouvoir transnationaux et de la sociologie des savoirs et formes d’expertise. Dans le sillage de son Habilitation à diriger des recherches (2010), ses principaux thèmes de recherche portent sur la formation d’un centre de pouvoir européen, l’émergence d’une corps de connaissance juridique et économique du projet européen et la consolidation d’un « pouvoir d’indépendance » autour des cours de justice, banques centrales et des agences de régulation européennes.
Parmi ses publications récentes sur ce thème, on trouve une monographie, L’Union par le droit. L’invention d’un programme institutionnel pour l’Europe (Presses de Sciences Po, 2013, traduit en anglais chez Cambridge UP en 2015), un collectif Lawyering Europe. European Law as a Transnational Social Field (Hart, 2015), un essai Démocratiser l’Europe (coll. La république des idées, Seuil, 2014, traduit en anglais et allemand), et un livre d’intervention Pour un traité de démocratisation de l’Europe (Seuil, 2017) écrit avec Stéphanie Hennette, Thomas Piketty, et Guillaume Sacriste et traduit en neuf langues.

Ses publications sur AOC

jeudi 13 .09

Analyse

L’État « public-privé »

par Antoine Vauchez

Adoptée le 1er août, la loi « Avenir professionnel » incite les hauts fonctionnaires à exercer dans le secteur privé et révèle, du même coup, la transformation profonde du sens que l’exécutif donne à l’État. Le privé aide-t-il le public à honorer ses engagements ? Rend-il les hauts fonctionnaires meilleurs ? La loi « Avenir professionnel » est-elle la première étape d’un changement de cap qui n’augure rien de bon ?