Henri Bergeron, Patrick Castel, Sophie Dubuisson-Quellier, Jeanne Lazarus, Étienne Nouguez et Olivier Pilmis

Sociologues, Enseignants-chercheurs au Centre de Sociologie des Organisations de Sciences Po

Henri Bergeron est co-directeur du « do­maine santé » aux Pres­ses de Scien­ces Po et co­ordinateur scien­ti­fique de la Chaire Santé de Sci­en­ces Po-FNSP.
Sophie Dubuisson-Quellier est directrice de recherche CNRS et directrice adjointe du CSO.
Patrick Castel est chargé de recherche à la Fédération nationale des sciences politiques.
Jeanne Lazarus est chargée de recherche CNRS.
Etienne Nouguez est chercheur au Centre de sociologie des organisations.
Olivier Plimis est chargé de recherche CNRS.

Ses publications sur AOC

mercredi 19 .12

Analyse

La « mise en biais » des problèmes sociaux : ce que l’économie comportementale fait aux situations complexes

par Henri Bergeron, Patrick Castel, Sophie Dubuisson-Quellier, Jeanne Lazarus, Étienne Nouguez et Olivier Pilmis

L’économie comportementale, nouvelle obsession de nos décideurs, réduit tout à des « biais cognitifs ». Ce faisant, elle focalise les politiques publiques sur les conduites individuelles, et elle recherche les traits communs à ces conduites au lieu d’en explorer les différences. Contre cette raison comportementaliste, une analyse sociologique des structures et des inégalités s’impose.