Ersi Sotiropoulos

Ecrivain, Poète

Ersi Sotiropoulos, romancière, poète et auteur de nouvelles, a publié des livres remarqués : Zigzags dans les orangers (Maurice Nadeau, 2003), Dompter la bête (Quidam, 2011), Eva (Stock, 2015). Son œuvre romanesque a été traduite en plusieurs langues et a reçu de nombreux prix :  le Prix National du meilleur roman ainsi que le Prix de la Critique en 2000, le Prix du meilleur roman de l’Académie d’Athènes en 2011, le Prix National du meilleur recueil de nouvelles en 2012 et le Prix Dante Alighieri en Italie en 2016. Elle a obtenu le Prix Méditerranée Etranger 2017 pour Ce qui reste de la nuit (Stock), un roman qui plonge dans l’univers de Constantin Cavafy. Son dernier roman Je crois que tu me plais (Stock) sort en France le 18 septembre.

Son traducteur, Gilles Decorvet, est aussi conteur. Il mêle son expérience de la traduction littéraire et sa connaissance du théâtre pour se produire sur diverses scènes, en France et en Suisse. Puisant dans le répertoire populaire grec, il publie en 2001 le recueil Contes de Grèce et de Chypre aux éditions Esprit Ouvert, puis Contes de Grèce en 2012 aux éditions du Jasmin.

Ses publications sur AOC

dimanche 08 .09

Fiction

Je crois que tu me plais

par Ersi Sotiropoulos

Un homme, une femme, une histoire. Chacun de son côté a une vie conjugale légitime. Ils s’écrivent de 2013 à 2016 par mails et textos. La dernière œuvre de la grande poétesse et romancière grecque Ersi Sotiropoulos est bien plus qu’un roman épistolaire. Le lecteur est précipité, de plain-pied, dans la vie, les sentiments, le travail, les voyages, l’organisation des rendez-vous, l’érotisme, les facéties, etc., des deux amants. Et fait aussi l’expérience de ce qui ne lui est pas dit : des blancs à remplir, du hors-champ qu’il est amené à imaginer. Suite (et presque fin) de la série estivale des avant-premières de la rentrée littéraire étrangère avec ce roman à paraître aux Éditions Stock, dans la traduction de Gilles Decorvet.