Camille Froidevaux-Metterie

Politiste, Professeure de science politique à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et membre de l'Institut Universitaire de France

Camille Froidevaux-Metterie est professeure de science politique à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et à Sciences Po où elle enseigne la pensée féministe. Ses recherches sont consacrées aux mutations de la condition féminine impulsées par la révolution de l’émancipation. Avec en toile de fond une analyse historique des recompositions du partage privé-féminin/public-masculin, elle réfléchit au sens que revêt le corps des femmes dans la période contemporaine en mettant en œuvre une approche phénoménologique fondée sur la notion d’expérience vécue. Il s’agit pour elle de rendre compte de cette condition féminine inédite qui articule abstraction des droits et corporéité sexuée. Sa démarche entend notamment saisir la spécificité du moment féministe où nous sommes, celui d’un réinvestissement par les femmes des questions liées à leur corps dans ses dimensions les plus intimes. Ses recherches ont donné lieu à  la publication de La révolution du féminin (Gallimard, 2015), et à un docu-fiction sur femmes politiques (www.danslajungle.com). Un nouvel ouvrage, Le corps des femmes, est à paraître en octobre 2018.

Ses publications sur AOC

mercredi 13 .06
mardi 13 .03

Opinion

Plaidoyer pour une égalité procréative

par Camille Froidevaux-Metterie

Soulevant des enjeux majeurs et vertigineux, la PMA et la GPA ne cherchent pas à établir un « droit à l’enfant », mais à ne plus discriminer entre les individus qui désirent être parents. Tout en légiférant pour éviter des pratiques intolérables de marchandisation des corps, il convient d’adapter le droit actuel aux évolutions et aux aspirations de la société.