Graham Swift

Écrivain
Graham Swift est né en 1949 à Londres. Diplômé de Cambridge, il est l’auteur de plusieurs ouvrages à succès – commercial et critique. Il publie son premier roman, The Sweet-Shop Owner, en 1980. S’y esquisse sa marque de fabrique : mêler histoire familiale et grande histoire. Il connaît le succès avec Waterland en 1983 – celui-ci sera adapté en film en 1992. La consécration arrive en 1996 lorsqu’il reçoit le prestigieux Booker Prize pour Last Orders, traduit dans plus de 30 langues (La Dernière Tournée, Gallimard, 1997). Il avait auparavant déjà obtenu le prestigieux Guardian Fiction Prize pour Le Pays des eaux (Robert Laffont, 1985). À tout jamais obtiendra le prix du Meilleur Livre étranger en 1994 (Gallimard). Suivront plusieurs autres romans, jusqu’au Dimanche des mères (Gallimard, 2017), traduit par Marie-Odile Fortier-Masek, tout comme le recueil de nouvelles De l’Angleterre et des Anglais.
Marie-Odile Fortier-Masek, traductrice de l’anglais et de l’aspagnol, a enseigné à Boston. Elle a notamment traduit Garcia Lorca et Truman Capote. 
 

 

Ses publications sur AOC

dimanche 30 .12

Fiction

Ajax

par Graham Swift

Placé dès l’exergue sous le signe de Laurence Sterne, De l’Angleterre et des Anglais (Gallimard) détaille, nouvelle après nouvelle, l’identité de ce pays dont Graham Swift, l’auteur, est lui-même ressortissant. « Seigneur, dit ma mère, qu’est-ce que c’est que cette histoire ? » lit-on dans Tristram Shandy. « Et c’est quoi ce bidule-là ? » demande la mère du narrateur d’« Ajax », à propos de la « médecine alternative » que pratiquerait, peut-être, Mr Wilkinson. Que l’excentricité, dans cette banlieue anglaise où il vit, perdra. AOC continue sa série en primeur de la rentrée d’hiver, avec cette nouvelle d’un écrivain qui s’est depuis longtemps imposé sur la scène littéraire internationale.