Jennifer Nansubuga Makumbi

Ecrivain

Jennifer Nansubuga Makumbi est une romancière ougandaise née à Kampala. Titulaire d’un doctorat de l’université de Lancaster, elle vit à Manchester avec son époux et son fils.

Son premier roman, Kintu, a remporté le Kwani Manuscript Project en 2013 et été sélectionné pour le prix Etisalat en 2014. Encensé par la critique dès sa sortie, le roman remporte en 2018 le prix Windham Campbell.

Sa traductrice, Céline Schwaller, est née et a étudié à Lyon, où elle vit toujours avec son mari et ses deux enfants. Elle a obtenu un DESS de traduction littéraire à Paris 7 en 1993 après un an passé en Angleterre à enseigner le français en collège et lycée. Elle se consacre depuis entièrement à la traduction, notamment de James Kelman.

 

Ses publications sur AOC

dimanche 21 .07

Fiction

Kintu

par Jennifer Nansubuga Makumbi

Kintu avait pourtant bien assuré son destin : deux épouses jumelles, une quantité d’enfants, une province bugandaise à gouverner, le tout sans trop pâtir des sanglantes rivalités entre familles royales. Jusqu’à ce que ce geste tragique, tuant accidentellement son fils adoptif, ne condamne sa descendance. Et la malédiction pèse lourd. Folie, mort violente, suicide : trois siècles de malheurs. Dès ce premier roman, l’écrivain ougandaise Jennifer Nansubuga Makumbi a su faire reconnaître de magnifiques talents de conteuse et un humour subtil mais non dissimulé. AOC continue sa série estivale avec les premières pages de cette saga traduite par Céline Schwaller, et à paraître à la rentrée aux Éditions Métailié.