Céline Labrune-Badiane et Etienne Smith

Historienne et politiste, Chercheure associée au CRHIA et maître de conférence à Sciences Po Bordeaux

Céline Labrune Badiane est docteure en histoire de l’université Paris 7. Elle est chercheure associée au CRHIA (université de Nantes) et au laboratoire AIHP Géode (université des Antilles).

Etienne Smith est maître de conférences en science politique à Sciences Po Bordeaux, membre du laboratoire Les Afrique dans le Monde (LAM). Ses travaux portent d’une part sur l’histoire politique et intellectuelle en Afrique de l’Ouest et d’autre part sur le vote des diasporas africaines. Il est l’auteur, avec Céline Labrune-Badiane, de l’ouvrage, Les hussards noirs de la colonie. Instituteurs africains et petites patries en Afrique Occidentale Française (1913-1959), Paris, Karthala, collection « Recherches Internationales », 2018.

Ensemble ielles ont publié, en 2018, aux éditions Karthala, Les hussards noirs de la colonie. Instituteurs africains et « petites patries » en AOF (1913-1960).

Ses publications sur AOC

jeudi 14 .03

Analyse

Idées reçues sur l’école coloniale

par Céline Labrune-Badiane et Etienne Smith

Non les élèves africains n’ont jamais récité « Nos ancêtres les Gaulois…». Contre ce type de lectures nostalgiques ou chromatiques simplificatrices, il convient de restituer la complexité de la situation scolaire coloniale. Sans que ce sens nécessaire de la nuance ne conduise pour autant à en euphémiser la violence symbolique et les impasses constitutives, car l’école en contexte colonial n’a jamais été la réplique de son modèle métropolitain, mais plutôt sa torsion conservatrice.