Sandra Laugier et Albert Ogien

Philosophe et sociologue, Professeure à Paris 1 et directeur de recherche au CNRS

Sandra Laugier est une philosophe française née en 1961.  Elle travaille sur des questions de philosophie du langage, de philosophie des sciences, de philosophie morale, de philosophie politique et de genre. Elle a notamment introduit l’œuvre de Stanley Cavell en France ainsi que plusieurs programmes de recherche originaux en philosophie : l’éthique particulariste du care, la philosophie du langage ordinaire, la démocratie radicale et la désobéissance civile, la culture populaire et les séries télévisées, la question politique et anthropologique des formes de vie. Ella a publié de nombreux ouvrages sur Wittgenstein, Austin, Cavell et sur la pensée étasunienne. Elle est professeure de philosophie du langage à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, membre de l’Institut universitaire de France et directrice-adjointe de l’UMR 8103 Institut des sciences juridique et philosophique. Elle a été professeure invitée dans de nombreuses universités à l’international, en Europe, aux Etats-Unis, en Chine et au Japon. Elle est membre du comité de rédaction des revues Archives de PhilosophieMultitudesRevue de Métaphysique et de MoraleEspace Temps, Iride.

Albert Ogien est sociologue, directeur de recherche au CNRS et enseignant à l’EHESS. Ses premières recherches portaient sur la psychiatrie et la déviance (Sociologie de la déviance, PUF, 2018). Il s’est ensuite intéressé à la transformation de l’ordre du politique par les techniques de management fondées sur la quantification de l’action publique (Le raisonnement gestionnaire, Ed. de l’EHESS, 1995 ; Désacraliser le chiffre, Quaé, 2013). Depuis dix ans, il a entrepris, en compagnie de la philosophe Sandra Laugier, une enquête sur l’expérience de la démocratie, en analysant les actes de désobéissance civile (Pourquoi désobéir en démocratie ?, La découverte, 2010), la vague d’occupations de places à la suite des révolutions du « printemps arabe » et l’intervention de la « société civile » en politique (Antidémocratie, La Découverte, 2017).

Sandra Laugier et Albert Ogien ont publié Le Principe démocratieEnquête sur les nouvelles formes du politique (La Découverte, 2014) et Antidémocratie (La Découverte, 2017).

Ses publications sur AOC

mardi 11 .12

Analyse

Samedi, j’ai insurrection : neuf leçons à tirer d’un mouvement intermittent

par Sandra Laugier et Albert Ogien

Ce que le mouvement des « gilets jaunes » a démontré jusqu’à présent, c’est que le peuple peut exister comme revendication polyphonique et insistante à l’intérieur de laquelle ne se distingue aucun principe d’unité ou d’identité précis. C’est cette indistinction qui a fait la force du mouvement, son danger et sa menace. Et son succès : sans jamais rien demander formellement, sans jamais désigner de représentants, les « gilets jaunes » obtiennent de ces pouvoirs qu’ils contestent des satisfactions à des demandes qu’ils n’ont jamais formulées.