Jérôme Meizoz

écrivain et chercheur, Ecrivain et professeur associé de littérature française à l’Université de Lausanne

Né en 1967 à Vernayaz (Valais), Jérôme Meizoz vit à Lausanne. Écrivain et professeur associé de littérature française à l’Université de Lausanne, il a enseigné aux universités de Zurich, Genève, Metz et à L’École Normale Supérieure (ENS Paris, Ulm). Son premier récit, Morts ou vifs (Zoé, 1999), a été désigné « Livre de la Fondation Schiller Suisse 2000 ». Il participe à divers projets théâtraux et donne régulièrement des ateliers d’écriture. Auteur de plusieurs essais littéraires, il exerce également la critique littéraire dans la presse (Domaine public, Journal de Genève, Le Temps, Le Courrier, La Cité). En 2005, il reçoit le Prix Alker-Pawelke de l’Académie suisse des sciences humaines (Berne). Participe à diverses revues littéraires en Suisse (Ecriture, Revue de Belles Lettres, Le Passe Muraille, La Couleur des jours) et en France (Europe, Le Matricule des Angesremue.net). Ses textes ont été traduits en allemand, italien, espagnol, tchèque et roumain. Depuis 2005, le Dictionnaire des auteurs suisses lui consacre une notice. Il est également co-rédacteur de la charte d’artistes VerSus 13 (2000 signataires).

Son intervention au colloque « Ceci est mon corps. La performance d’écrivain », à l’Université de Montpellier les 1 et 2 février 2018, intitulée « Nomi Nomi : par-delà la frontière linguistique », est à paraître bientôt, tout comme son article écrit avec François Vallotton, « L’Émission littéraire en Suisse romande 1960-1990 : médiatisation, formats, postures », dans la revue en ligne Komodo 21 de l’Université de Montpellier.

Ses publications sur AOC

20 décembre 2019
11 novembre 2018
16 mars 2018