Alexis Nouss

Critique, Professeur en littérature générale et comparée

Alexis Nuselovici (Nouss) est professeur en littérature générale et comparée à l’Université d’Aix-Marseille. Il a été professeur à l’université de Cardiff et à l’université de Montréal. Il a également été professeur invité au Brésil, en Turquie, en Espagne et en France.

Membre de plusieurs équipes de recherche internationales, il dirige le groupe « Transpositions » au sein du Centre interdisciplinaire d’étude des littératures d’Aix-Marseille (CIELAM). Il est titulaire de la chaire « Exil et migrations » au Collège d’études mondiales (Fondation Maison des Sciences de l’Homme, Paris).

Ses champs de recherche et de réflexion concernent la traductologie, l’expérience exilique, la culture européenne, la littérature du témoignage, les problématiques du métissage, les esthétiques de la modernité.

Parmi ses ouvrages : Plaidoyer pour un monde métis (Textuel, 2005) ; Paul Celan. Les lieux d’un déplacement (Le Bord de l’eau, 2010) ; Pour une politique hors-sol avec Augustin Giovannoni (Kimé, 2017) ; La condition de l’exilé. Penser les migrations contemporaines (Maison des Sciences de l’Homme, 2018 [2015]).

Ses publications sur AOC

jeudi 05 .07

Critique

Picasso et Picabia – Histoire de couple

par Alexis Nouss

Picasso et Picabia : la renommée des deux peintres n’est aujourd’hui pas équivalente. Pourtant, le musée Granet d’Aix-en-Provence choisit d’exposer ces deux « Pica » sur un pied d’égalité : le face-à-face n’en est que plus saisissant pour qui se risque à désacraliser la figure de Picasso.

mercredi 06 .06

Critique

Les voir, les entendre – sur quelques livres à propos des migrants

par Alexis Nouss

Face aux afflux d’informations sur « lesmigrants » qui trop souvent effacent leurs individualités, la littérature et les sciences sociales nous permettent parfois, à travers récits et portraits, d’apprendre à connaître et comprendre ces personnes et les situations dans lesquelles elles se trouvent. Quatre ouvrages récents – signés Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, Isabelle Coutant, Juliette Kahane et Mohamed Mbougar Sarr – nous prêtent ainsi leurs yeux et leurs oreilles.

lundi 07 .05

Critique

Pablo, dis, sommes-nous loin de l’ailleurs ?

par Alexis Nouss

Si Picasso a peu voyagé, ses ailleurs sont multiples. C’est ce que viennent rappeler deux expositions qui se tiennent actuellement à Marseille dans le cadre de « Picasso-Méditerranée » : « Picasso. Voyages imaginaires » au Centre de la Vieille Charité et « Picasso et les Ballets russes, entre Italie et Espagne » au MUCEM.

mardi 10 .04

Critique

Chagall, Lissitzky, Malévitch à Vitebsk – l’avant-garde, et après ?

par Alexis Nouss

Que reste-t-il d’une avant-garde ? Alors qu’elle est censée effectuer une rupture dans la continuité historique de l’art, l’avant-garde se doit d’être à la fois de son temps, pour en sentir la rupture, et en avance sur lui. Ce n’est pas là le moindre de ses paradoxes : l’exposition du Centre Pompidou sur les avant-gardes à Vitebsk en témoigne, pointant les dissensions, les rivalités et les sempiternelles tensions entre politique et esthétique, art et vie à travers notamment les œuvres de Malévitch, Chagall et Lissitzky.

lundi 26 .03

Critique

Pourquoi la poésie en des temps obscurs

par Alexis Nouss

Actualité éditoriale remarquable pour trois poètes qui eurent chacun leur lot d’obscure temporalité : la résistance maquisarde durant la Seconde guerre mondiale pour René Char, le stalinisme pour Ossip Mandelstam et les séquelles du nazisme pour Gherasim Luca.