Valeria Luiselli

Ecrivain

Valeria Luiselli est une écrivain née en 1983 à Mexico. Après des études de philosophie à l’Université nationale autonome du Mexique et de création littéraire à l’Université de Columbia, elle enseigne désormais la création littéraire à l’Université Hofstra dans l’État de New York.

Ses deux premiers romans, Des êtres sans gravité (Actes Sud, 2013) et L’Histoire de mes dents (L’Olivier, 2017), ont fait de l’auteure l’une des écrivains les plus prometteuses de sa génération. Volontaire comme interprète dans les tribunaux américains de l’immigration en 2015, Valeria Luiselli a aidé les jeunes réfugiés du Mexique à se faire comprendre lors de leur arrivée aux États-Unis ; une expérience qui nourrira l’essai Raconte-moi la fin (L’Olivier, 2018) ainsi que le roman Archives des enfants perdus, le premier de ses romans qu’elle écrit directement en anglais.

Nicolas Richard, qui avait déjà traduit L’Histoire de mes dents, est le traducteur des Archives des enfants perdus. Écrivain et traducteur de l’anglais vers le français depuis 1990, il est régulièrement chargé de traductions réputées particulièrement délicates (Russell Hoban, Thomas Pynchon, William Kotzwinkle). ll a également traduit les dialogues du film Inglourious Basterds de Quentin Tarantino.

Ses publications sur AOC

dimanche 07 .07

Fiction

Archives des enfants perdus

par Valeria Luiselli

Ils travaillaient à collecter les sons de New York, et les langues qui y sont parlées, quand ils se sont rencontrés. Elle entreprend maintenant un travail de recherche sur la « crise » des enfants réfugiés à la frontière mexicaine. Lui veut travailler sur les Apaches. Le moyen de concilier les deux, peut-être, sera un roadtrip à travers les États-Unis avec leurs deux enfants. L’archivage des traces, la documentation de la vie qui passe : chacun a sa boîte, y compris les enfants. C’est tout un monde à l’intérieur d’une voiture, transformé par l’enfance, bouleversé par celle de ces enfants laissés dans le désert, ou expulsés. Le prochain roman de Valeria Luiselli (éditions de l’Olivier, traduction de Nicolas Richard), écrivain américaine d’origine mexicaine, promet d’être un livre majeur. Extrait inédit.