E Entretien

Enseignement supérieur

Emmanuel Tibloux : « Les arts décoratifs sont devant nous »

Journaliste

Loin de vouloir le dissoudre dans un acronyme, Emmanuel Tibloux – nouveau directeur de l’EnsAD (école nationale supérieure des arts décoratifs) – entend remettre à l’ordre du jour le concept de décor. A la croisée de l’art, du design et des savoir-faire, ce mot s’avère en effet un remarquable opérateur de saisie et de configuration du monde.

Depuis juillet, Emmanuel Tibloux dirige l’EnsAD, cette école de la rue d’Ulm qu’on appelle plus souvent les Arts Déco. Un endroit stratégique dans un moment qui s’annonce à ses yeux comme le temps des créateurs, après ceux, successivement, des ingénieurs (années 70), des managers (années 80 et 90) et des administrateurs (années 2000). Pour Emmanuel Tibloux, qui est aussi commissaire d’exposition, auteur et éditeur, les artistes doivent désormais impérativement se réapproprier leurs valeurs et leurs méthodes, depuis trop longtemps récupérées et dévoyées, au premier chef par le monde de l’entreprise. Dans ce contexte, les arts décoratifs ont pour vocation de former ceux qui auront demain à prendre en charge la conception ...

Sylvain Bourmeau

Journaliste, directeur d'AOC