O Opinion

Rediffusion

Paris stupides ou le consentement au monde selon Trump

Historien

Qui va se faire renvoyer par Trump ? Faites vos jeux ! Les paris deviennent monnaie courante dans le champ politique, rivalisant même avec les sondages. Mais ces pratiques témoignent surtout d’une vision cynique où à la politique spectacle répond une politique du spectateur, réduite à un jeu sans enjeu. Rediffusion d’été.

C’est un jeu sur le web, devenu banal et par là-même vaguement inquiétant. Sur le site Betdsi, il est aujourd’hui possible, au milieu d’autres offres concernant le sport, les courses, les jeux en ligne, et moyennant inscription, de parier sur les futurs renvois par le président Trump de figures majeures de son administration.

Publicité

Le congé brutal donné à l’ancien Secrétaire d’État Rex Tillerson a attiré l’attention des médias traditionnels – y compris français – sur cet étrange classement des politiques les plus menacés, qui plaçait il y a quelques jours encore Jeff Sessions (Attorney General), HR. McMaster (National Security Advisor) et Sarah Huckabee Sanders (White House Press Secretary) parmi les plus exposés à la disgrâce si l’on en juge par la cote qui leur était attribuée : les deux premiers étaient 30 fois plus susceptibles d’être congédiés ou poussés à la démission que Mike Pence. Et conformément à ces pronostics, McMaster a fini par être remercié le 22 mars.

En fait, les paris sur la nomination ou l’élection des grands dirigeants du mo...

Olivier Christin

Historien, Directeur d'études à l'EPHE et directeur du Centre européen d'études républicaines