A Analyse

Politique

Le néo-populisme est un néo- libéralisme

Historien

Comment être libéral et vouloir fermer les frontières ? L’histoire du néolibéralisme aide à comprendre pourquoi, en Autriche et en Allemagne, extrême droite et droite extrême justifient un tel grand écart : oui à la libre-circulation des biens et des richesses, non à l’accueil des migrants.

Après le Brexit et la victoire de Trump en 2016, les observateurs de tous bords ont parlé d’un face-à-face entre populisme et mondialisme néolibéral. La colère du peuple aurait ainsi humilié « l’homme de Davos ». Il suffisait de considérer les défaites électorales que subissaient le centre et la gauche pour comprendre que les élites de ce monde récoltaient les fruits des inégalités et de l’aliénation démocratique qu’ils avaient semés. Et, tandis que pour The Economist, nous étions en présence d’un « nouveau fossé politique » entre les économies nationales « ouvertes » et « fermées », de nombreux chercheurs s’empressaient d’expliquer le repli sur soi comme relevant d’une réaction naturelle et inévitable face au creusement des inégalités.

Publicité

Cette année, les participants au Forum économique mondial, convaincus que la menace immédiate qui pesait sur leur existence même avait disparu, ont peut-être laisser échapper un soupir de soulagement. Pourtant, en All...

Quinn Slobodian

Historien, Professeur associé d'histoire au Wellesley College