A Analyse

Politique

La droite française prise dans ses contradictions

Politiste

Après l’effondrement de LR aux dernières élections européennes (8,48% des voix), le parti historique de la droite française est entré dans une crise profonde. Celle-ci est portée par la tension existante entre un pôle économiquement « libéral », culturellement « conservateur » et un pôle « libéral » dans les deux domaines. Malgré la tentative de fusion de ces pôles, et faute de renouvellement, la pression extérieure portée par le RN et LREM pourrait à terme conduire LR à une marginalisation progressive, à moins d’un coup de théâtre politique.

Le résultat obtenu par la liste conduite par François-Xavier Bellamy lors des élections européennes a accéléré une crise interne à la droite française. Au-delà des questions d’agendas personnels ou de stratégies en vue des prochaines élections, locales ou nationales, il faut prendre au sérieux cette crise car elle repose sur une série de tensions internes à la droite mais aussi de tensions qu’elle subit depuis l’extérieur.

publicité

On pourrait même dire que la droite aujourd’hui n’est plus tout à fait maître de son destin et que celui-ci dépend de plus en plus des stratégies et des évolutions des autres forces politiques qui la soumettent à un intense pression : la République en marche d’un côté et le Rassemblement national de l’autre.

Si l’on veut comprendre en profondeur et avec recul ce qui se passe e...

Bruno Cautrès

Politiste, Chercheur CNRS au Cevipof, professeur à Sciences Po Paris