A Analyse

Société

Vivre ensemble dans un monde déboussolé

Juriste

Pendant longtemps, chaque communauté avait son Nord symbolique, imposé par les dispositifs juridiques, droit écrit ou coutumier, les rites, voire les commandements religieux. La crise sanitaire provoquée par l’épidémie de Covid-19 a définitivement révélé la fin de cette époque. L’accélération d’une mondialisation qui se déploie en toutes directions, et nous laisse littéralement « déboussolés ». Pourtant, le pire n’est pas inéluctable si l’on ose accueillir l’émerveillement et renoncer aux certitudes de la pensée dogmatique pour les incertitudes d’une pensée dynamique.

Tout se passe comme si, en se mondialisant, les sociétés avaient perdu le Nord. Les inégalités ont augmenté en même temps que la croissance et les tensions se sont renforcées avec la lutte contre le terrorisme et le changement climatique. Il y a plusieurs années que nous observons le désordre d’un monde pris dans les tourbillons de vents contraires : sécurité/liberté, compétition/coopération, innovation/conservation, exclusion/intégration[1].

 

publicité

Mais la pandémie du Covid-19 a créé un effet sans équivalent, à la fois de révélateur et d’accélérateur. Un pays comme la France, qui porte encore au fronton des mairies la devise républicaine « Liberté, Egalité, Fraternité », adoptera-t-il, si la sécurité devient le premier des droits, la nouvelle devise planétaire « Sécurité, Efficacité, Prédictibilité » ?

Dans un tel contexte, où trouver une boussole ? Pendant longtemps, c...

Mireille Delmas-Marty

Juriste, Professeure honoraire au Collège de France