A Analyse

Société

Protection de la vie vs préservation des libertés ? Le balancement libéral

Philosophe

À chaque recrudescence de la pandémie, la controverse publique tourne essentiellement autour d’une seule question : la protection de la vie prévaut-elle sur tous les autres droits fondamentaux constitutionnellement garantis, notamment les libertés individuelles ? Mais ce débat, contrebalançant liberté et sécurité, circule platement dans l’impasse libérale. Car si ce sont les droits sociaux qui fondent les libertés fondamentales sur lesquelles reposent les droits subjectifs, alors aucune concurrence entre sécurité et liberté n’existe.

Au plus haut niveau de l’État, le coup d’envoi a été donné en Allemagne, au mois de mai. Depuis lors, là-bas et ailleurs, la controverse publique, à chaque recrudescence de la pandémie, tourne essentiellement autour d’une seule question : la protection de la vie prévaut-elle sur tous les autres droits fondamentaux constitutionnellement garantis dont, en premier lieu, les libertés individuelles ?

publicité

C’est en effet le président du Parlement de la RFA en personne qui a formulé la question de manière aussi crue – le même Schäuble de sinistre mémoire européenne pour son intransigeance lors de la crise de la dette grecque, mais à qui, en l’occurrence, on ne saurait reprocher de prêcher pour sa propre chapelle : à presque 80 ans, il appartient clairement à la catégorie des « personnes vulnérables ».

Dans ce cas, il parlait en constitutionaliste, constatant que la loi fondamentale allemande n’accorde pas à la protection de la vie une ...

Julia Christ

Philosophe, Chargée de recherche au CNRS (Lier - Ehess)