A Analyse

Politique

Représenter les classes populaires – retour sur l’histoire du Parti communiste français

Sociologue

Il y a cent ans, au congrès de Tours, naissait le Parti communiste français, « parti de la classe ouvrière » qui a su au cours de son histoire donner une place à la classe populaire habituellement exclue des instances du pouvoir. Le PCF a aussi créé des formes de sociabilité communiste en dehors du parti lui-même, tirant sa force d’une myriade d’organisations satellites. Des organisations plus ou moins liées à Moscou, pour un parti qui laissait peu de place aux voix discordantes, mais une expérience qui mérite un retour historique alors que la marginalisation politique des classes populaires n’a cessé de s’accroître.

publicité

Il y a 100 ans, lors du congrès de Tours de décembre 1920, une large majorité des délégués du parti socialiste votaient l’adhésion à l’Internationale communiste. Progressivement, un parti de « type nouveau », érigé en « Parti de la classe ouvrière », s’est construit en forgeant des outils de lutte contre la monopolisation des postes politiques par les classes supérieures. Son histoire, que l’on retrace et analyse dans l’ouvrage ...

Julian Mischi

Sociologue, directeur de recherche à l’INRAE, chercheur au CESAER – Dijon