E Entretien

Cinéma

Claudine Nougaret : « Il ne faut surtout pas forcer les gens à parler »

Critique

Pénétrer au cœur de la matière sonore qui composent les films de Raymond Depardon, c’est la proposition de Dégager l’écoute, une exposition qui se tient jusqu’au 15 mars 2020 à la Bibliothèque nationale de France. Depuis plus de trente ans, l’ingénieure du son et productrice Claudine Nougaret sculpte cette matière de paroles, de voix et de silences. Parce que le son ne peut être conçu indépendamment de l’image, et inversement.

publicité

Depuis plus de trente ans, Claudine Nougaret et Raymond Depardon construisent ensemble leur cinéma, elle au son, lui à l’image. Au cœur des institutions civiles (tribunal, hôpital, commissariat), dans la ruralité la plus isolée, le duo n’a cessé de faire naître la parole, de l’accueillir avec la discrétion faussement objective qu’on leur connaît. Le langage, la voix et le silence – autant d’éléments dont le son rend compte – sont au centre de leur travail, ce qu’explore l’exposition que leur consacre en ce moment la Bibliothèque Nationale de France (BNF). Sous l’impulsion du sociolinguiste Gabriel Bergounioux, directeur du Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL), l’exposition envisage les archives film...