F Fiction

Récit

« Ce qui est beau dans votre combat… »

Écrivain

De la mi-septembre à la fin octobre 2017, l’écrivain Arno Bertina s’est entretenu longuement avec les ouvriers de l’usine GM&S de La Souterraine, en Creuse, alors que cent d’entre eux venaient de recevoir leur lettre de licenciement. De cette enquête singulière est né ce texte littéraire, le premier qu’AOC publie.

La beauté des gens qui ont encore une espèce d’espoir et de dignité
quel que soit le milieu dont ils sortent.
John Cassavetes
Celui qui combat risque de perdre, celui qui ne combat pas a déjà perdu.
Bertolt Brecht

 

Je rencontre une première fois les salariés de GM&S (comme « Grand Moment de Solitude » me dira un tag sur la porte d’entrée) le 13 septembre 2017 (1). Deux semaines plus tôt l’usine d’emboutissage est devenue la propriété d’un certain monsieur Martineau, dont l’offre a été validée par le tribunal de commerce de Poitiers. Une semaine plus tard les lettres de licenciement parviennent aux 100 ouvriers que le repreneur ne garde pas puisque sur les 277 salariés 120 seulement conservent leur travail (en plus de la centaine que je viens de mentionner, 57 partent avec une corde au cou volontairement à l’insu de leur plein gré). Et le 28 septembre, je commence des entretiens individuels au long cours (2).

L’usine GM&S est installée à La Souterraine, en Creuse. Pour qui écoute les mots qu’il prononce, ces deux noms fouissent le même trou. Quand tu habites La Souterraine déjà, même avec un travail et une vie heureuse, il y a obligatoirement en toi quelques petites digues mentales dressées pour ne pas entendre ou voir ce que ...

Arno Bertina

Écrivain, Romancier