O Opinion

International

Macron et l’échec de l’ « Europe française »

Historien

À la veille des élections sur le continent, l’absence éclatante de résultats de la politique européenne d’Emmanuel Macron nous invite à la réinscrire dans l’histoire de moyenne durée de la construction de l’Union. Car le si vieux projet du président de la République, celui d’une « Europe française » qui repose sur une alliance avec l’Allemagne, apparaît largement aujourd’hui rejeté par des citoyens qui souhaitent une Europe multilatérale.

Depuis janvier 2017 et son discours prononcé à l’Université Humboldt de Berlin alors qu’il n’était que candidat à la présidence de la République française, Emmanuel Macron a fait de l’engagement pour l’Europe un de ses chevaux de bataille. De nombreux publicistes, à commencer par les journalistes allemands, lui reconnaissent un certain courage politique dans un contexte de montée des populismes en Europe et de sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. Pour la première fois depuis presque vingt ans et le discours de Joschka Fischer en 2001 à… l’Université Humboldt, un responsable politique entend proposer une vision politique de l’Europe.

publicité

Cet engagement se traduit concrètement par un « feu d’artifices » de propositions de réformes et de relance de l’Union européenne. Il repose sur la stratégie politique d’un processus à double détente : premier temps, la France propose une nouvelle vision pour l’Europe ; second temps, elle compte sur la force d’entraînement du couple franco-allemand pour emporter l’adhésion des autres partenaires européens afin...

Emmanuel Droit

Historien, Professeur d’histoire contemporaine à Sciences Po Strasbourg