O Opinion

Politique

2022, élection utile ?

Économiste

La perspective de l’élection de mai 2022 focalise les attentions. Pourtant, aucun appareil politique préparant cette présidentielle n’envisage de commencer par co-construire l’agenda du prochain quinquennat avec les citoyens. Les enseignements des secousses démocratiques récentes semblent être oubliés, créant ainsi les conditions d’une aggravation de la crise démocratique.

À quinze mois d’une élection présidentielle décisive pour le pays et incidemment pour l’Europe, les partis s’emballent, les candidats potentiels se jaugent tandis que les commentateurs stigmatisent la course aux égos, déplorant l’absence de projets.

publicité

Mai 2022 focalise les attentions et c’est bien compréhensible : en politique, il faut gagner pour pouvoir agir. Cela conduit toutefois à considérer l’élection comme un but en soi, une ligne d’arrivée, comme si le gain de l’élection emportait mécaniquement le pouvoir de transformer le pays. Ce prisme n’est pas nouveau mais le contexte a changé : dans un monde multilatéral et une société très horizontale, les terrains sur lesquels se gagnent l’élection sont de moins en moins ceux qui permettent, ensuite, de mettre le pays en mouvement.

La façon même dont les campagnes se déroulent peut en fait décourager l’envie des citoyens et contrecarrer, ensuite, les capacités d’ac...

Frédéric Gilli

Économiste , Professeur à l’École Urbaine de Sciences Po, directeur associé de l’agence Grand Public