A Analyse

Rediffusion

« Maîtriser l’immigration » : petite histoire d’une grande hypocrisie

Sociologue politique

Le projet de loi « Pour une immigration maîtrisée et un droit d’asile effectif » doit être adopté définitivement par l’Assemblée nationale mercredi 1er août. L’écart entre le discours politique et la réalité des politiques publiques est manifeste dans le projet de loi : le sentiment de toute puissance d’un pays qui ose s’affirmer capable de maîtriser l’immigration a légitimement de quoi inquiéter. Rediffusion d’été

Le projet de loi « pour une immigration maîtrisée et un droit d’asile effectif » est discuté par les parlementaires français depuis le mois d’avril et devrait être définitivement adopté à l’Assemblée Nationale mercredi 1er août. Son titre nous rappelle les déclarations du président Emmanuel Macron et du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb qui, depuis quelques mois, se suivent et se ressemblent : « humanisme et fermeté », opposition entre « vrais » réfugiés et « migrants économiques » qui n’ont pas vocation à rester en France. Cet énième projet de loi, exemplaire sans doute de cette spécificité française qu’est l’inflation législative, apparaît dans un contexte singulier.

Publicité

La question du traitement des migrants qui souhaitent entrer en France depuis l’Italie ou en partir pour arriver au Royaume-Uni connaît une certaine attention médiatique. Chroniqueurs ou écrivains s’indignent. Il aura fallu pour cela que les policiers utilisent du gaz lacrymogène à Calais pour empêche...

Virginie Guiraudon

Sociologue politique, Directrice de recherche au CNRS, Centre d'études européennes