A Analyse

Société

Eric Zemmour : un discours de haine qui vient de loin

Historien

Alors que le CSA saisit le procureur de la République suite aux propos d’Éric Zemmour diffusés sur LCI, revenons sur la matrice historique de ce discours. Comme celui de Drumont, l’auteur en 1886 du pamphlet antisémite La France juive, le parcours du chroniqueur de CNews, mobilisateur d’affects et créateur de scandale, est également né de la rencontre entre la structure nationale des luttes politiques et celle, capitaliste, du système de communication.

Dans Le Venin dans la plume, je propose la genèse des discours de haine qu’alimente aujourd’hui un polémiste comme Éric Zemmour et qui lui ont valu d’être condamné par la justice à plusieurs reprises. Si ce genre de discours se rencontre à toutes les époques et dans toutes les sociétés, ceux que ressasse ce journaliste relèvent d’un genre qui est né à la fin du XIXe siècle, avec la France Juive d’Édouard Drumont ; livre paru en 1886 et qui a joué un rôle fondamental dans l’émergence de l’antisémitisme comme courant constitué de la vie politique française.

Ce discours de haine a surgi à ce moment-là parce qu’il était adapté, paradoxalement, aux principes démocratiques que la IIIe République venait tout juste d’imposer. L’intégration des classes populaires au sein de l’État national a provoqué un profond bouleversement de l’espace public. La loi de 1881 sur la liberté de la presse, conjuguée aux lois scolaires de Jules Ferry, a multiplié par dix, en quelques décennies, le nombre des lecteurs des grands quotidiens. Le mot « actualité » s’impose alors dans le langage courant pour désigner les événements...

Gérard Noiriel

Historien, Directeur d'études à l'EHESS