A Analyse

Royaume-Uni

« Her Majesty’s Most Loyal Opposition » face au Covid-19

Politiste

Le système démocratique britannique donne au premier parti d’opposition le rôle de surveiller et de contrôler l’action du Premier ministre. Mais comment s’opposer en période de crise sanitaire ? La question s’est posée aux travaillistes dont la direction a changé en pleine première vague de Covid-19, Keir Starmer succédant à Jeremy Corbyn. Avec une nouvelle stratégie, moins idéologique et plus technique, qui se veut plus constructive mais doit encore faire la preuve de son efficacité.

Le reconfinement en Angleterre, qui vient d’être annoncé ce samedi 31 octobre par le Premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, vient s’ajouter aux mesures successives prises par son gouvernement depuis les prémices de l’épidémie de Covid19. Souhaitant tout d’abord opter pour une stratégie de mitigation de la propagation du virus en vue de la création d’une immunité collective, le gouvernement britannique a fait face à de très vives critiques et à une situation sanitaire s’aggravant rapidement qui l’ont conduit à renier cette orientation et à entrer dans une période de confinement fin mars.

publicité

L’hospitalisation du Premier Ministre en avril a pu ainsi apparaître comme le malheureux symbole de ces errements. Alors même que ce confinement, peu à peu assoupli à partir de fin mai, avait réussi à ral...

Denis Rayer

Politiste, Doctorant en sciences politiques