Agnès Gayraud

Auteure-compositrice et interprète, philosophe, Professeure d'esthétique à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon

Normalienne, agrégée et docteur en philosophie, Agnès Gayraud enseigne à l’École nationale des beaux-arts de Lyon – après un passage à la Villa Arson à Nice. Elle est l’auteure d’une thèse sur « La critique de la subjectivité et de ses figures chez T. W. Adorno » soutenue en 2010 à l’université Paris IV Sorbonne. Elle a notamment publié des travaux centrés sur l’esthétique et la théorie critique dans différentes revues spécialisées (PhilosophieNouvelle Revue d’esthétiqueCommunication & LangagesBrooklyn Rail) et contribué à des ouvrages (Les Normes et le possible, Philia, 2013 ; Théorie critique et musiques enregistrées, Necplus, 2015 ; Kulturkritik und das Populäre in der Musik, Waxman, 2016 ; Unsound/Undead, AUDINT, 2019).

Entre philosophie, pratique (sous le nom de La Féline) et critique musicale (pour le journal Libération), elle a publié Dialectique de la pop, un ouvrage sur l’esthétique des musiques populaires enregistrées, aux éditions de La Rue Musicale (La Philharmonie)/La Découverte (2018).

Ses publications dans AOC

dimanche 16 octobre

Fiction

La ville où je suis née

Par

De jour philosophe, de nuit compositrice et chanteuse, Agnès Gayraud alias la Féline chante Tarbes. Vient de sortir ce dernier album, un cadeau à sa ville natale fait de 13 chansons. Plus 1 texte : celui... lire plus