Anne-Laure Amilhat-Szary

Géographe, Directrice du Pacte, Laboratoire de Sciences Sociales

Spécialiste de géographie politique, professeure de Géographie à l’Université Grenoble-Alpes et directrice du laboratoire CNRS Pacte, Anne-Laure Amilhat-Szary travaille sur la question des frontières, la géographie culturelle mais aussi sur l’art contemporain.

Après des travaux sur les territorialités transfrontalières en Amérique Latine et en Europe, elle poursuit un effort de théorisation des approches de la frontière. Ce travail de consolidation des « border studies » en France se traduit par la structuration de réseaux nationaux et internationaux et de nombreuses publications (Qu’est-ce qu’une frontière aujourd’hui ?, PUF, 2015).

Ses dernières recherches concernent les interrelations entre espace et art dans les lieux contestés, et notamment dans les espaces frontaliers. Elle a ainsi participé à la fondation du collectif « antiAtlas des frontières » (http://www.antiatlas.net/) qui envisage de manière inédite les mutations des mécanismes de contrôle aux frontières terrestres, maritimes, aériennes et virtuelles des États. Autour de différentes manifestations, dont des expositions art-science, ce  projet sciences/arts réunit des chercheurs (en sciences sociales et en sciences dures), des artistes (web art, tactical geography, vidéastes, performeurs, hackers) et des professionnels (douaniers, industriels, militaires, mais aussi migrants et passeurs) de la frontière.

Récemment, elle a été invitée en tant qu’enseignante-chercheuse, spécialiste des migrations et frontières, à accompagner les résidences pendant le temps de la création de la pièce de théâtre « Le pire n’est pas (toujours) certain », écrite et mise en théâtre par Catherine Boskowitz.

Ses publications sur AOC

12 décembre 2019