Anne Coppel

Sociologue, Militante et féministe

Anne Coppel est sociologue, militante et féministe, elle a été une actrice de la recherche-action menée rue Saint-Denis en 1990 (sa rencontre avec des chercheurs de l’École de Chicago à l’université d’Ann Arbor en 1972 en a fait une personne clé pour recueillir la parole des prostituées). Ses travaux expérimentaux comme « Les besoins des femmes prostituées en Ile de France » en 1990 (centre OMS-Sida) ont contribué à l’adoption de la politique de réduction des risques. Elle a présidé l’Association française de réduction des risques liés à l’usage des drogues et est une des fondatrices de l’association féministe « Femmes publiques ».

Elle est l’auteure, entre autres, de Peut-on civiliser les drogues ? (La Découverte, 2002) et La catastrophe invisible. Histoire sociale de l’héroïne (avec Michel Kokoreff, Éditions Amsterdam, 2018).

Ses publications sur AOC

mardi 04.08.20

Analyse

Prostitution : la longue marche de la conquête des droits

par

En 1990 à Paris, en pleine épidémie de sida, des prostitué·e·s se mobilisent et interpellent les pouvoirs publics à travers la rédaction de cahiers qui, pour la première fois, revendiquent des droits pour les travailleur·se·s du sexe. C’est le point de départ d’une recherche-action dont les enseignements sont toujours d’actualité. À la difficulté d’affirmer des droits égaux se superpose un cadre législatif répressif qui continue de mettre en danger les prostitué·e·s en refusant de les entendre. Rediffusion du 7 février 2020

vendredi 07.02.20

Analyse

Prostitution : la longue marche de la conquête des droits

par

En 1990 à Paris, en pleine épidémie de sida, des prostitué·e·s se mobilisent et interpellent les pouvoirs publics à travers la rédaction de cahiers qui, pour la première fois, revendiquent des droits pour les travailleur·se·s du sexe. C’est le point de départ d’une recherche-action dont les enseignements sont toujours d’actualité. À la difficulté d’affirmer des droits égaux se superpose un cadre législatif répressif qui continue de mettre en danger les prostitué·e·s en refusant de les entendre.