Aurélie Adler

Maîtresse de conférences en littérature à l'Université de Picardie Jules-Verne

Aurélie Adler est maîtresse de conférences à l’Université de Picardie Jules-Verne, elle est membre du laboratoire du CERCLL et directrice adjointe de la revue Romanesques (Classiques Garnier). Auteure d’Éclats des vies muettes. Figures du minuscule et du marginal dans les récits de vie de Pierre Michon, Pierre Bergounioux, Annie Ernaux et François Bon (PSN, 2012), elle a consacré des articles à l’oeuvre d’Annie Ernaux et a codirigé avec Julien Piat Annie Ernaux, les écritures à l’oeuvre (actes du colloque en ligne sur fabula). Ses travaux portent sur les liens entre littérature et politique: elle a codirigé Écrire le travail au XXIe siècle. Quelles implications politiques? (PSN, 2016) avec Maryline Heck et le dossier « Fiction et pouvoir » (Fixxion n°21) avec J. Lefort-Favreau. Elle a en outre consacré un ouvrage collectif à l’écrivain Arno Bertina (Classiques Garnier, 2018). Elle s’intéresse également aux mutations éditoriales: elle a codirigé le collectif Éditions Verticales, ou comment éditer et écrire debout (Classiques Garnier, 2022) avec S. Bikialo, K. Germoni et C. Narjoux et co-organisé le colloque « Inculte : pratiques éditoriales, gestes collectifs et inflexions esthétiques » (2018).

Ses publications dans AOC

vendredi 21 octobre