Christophe Charle

Historien, Professeur émérite à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, président de l'Association de réflexion sur les enseignements supérieurs et la recherche (ARESER)

Christophe Charle est historien, professeur émérite à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, président de l’Association de réflexion sur les enseignements supérieurs et la recherche (ARESER), médaille d’argent du CNRS, et  ancien directeur de l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC). Ses travaux portent essentiellement sur les intellectuels, les universitaires, les écrivains, le théâtre, la presse et l’histoire comparée des sociétés européennes. Il s’est dernièrement intéressé à une histoire de la modernité et à une histoire des cultures en Europe au XIXe siècle.

Ses publications sur AOC

lundi 17 .02

Opinion

À la conquête du « meilleur des mondes » – à propos de la Loi de programmation pluriannuelle sur la recherche (LPPR)

par

Entre le « meilleur des mondes » parfaitement programmé d’Aldous Huxley, et un monde fait uniquement pour les « meilleurs », la frontière est ténue. Ainsi le monde de la recherche, acculé depuis les années 2000 par toutes sortes de réformes « darwiniennes », dont la très néolibérale LPPR constitue en quelque sorte la suite logique. Face à la dystopie de la normalisation rampante jusque dans les laboratoires, il faut résister.