Franck Leibovici

Poète, Artiste

Franck Leibovici (1975) est né sur l’île de la Réunion. Poète, artiste, il a tenté de rendre compte des conflits dits « de basse intensité », sous la forme d’expositions, de performances et de publications, à l’aide de partitions graphiques et de systèmes de notation issus de la musique expérimentale, de la danse, de la linguistique – Des documents poétiques (Al Dante, 2007), Portraits chinois (Al Dante, 2007), un Mini-opéra pour non-musiciens (MF, 2018) ; il a également publié des correspondances de spams et des discours de 70 heures (Lettres de Jérusalem, Spam, 2012 ; Filibuster, Jeu de Paume, 2013). Son travail sur les écologies de l’œuvre d’art a pu prendre la forme d’albums Panini – (des formes de vie) – une écologie des pratiques artistiques (Les laboratoires d’Aubervilliers / Questions théoriques, 2012) –, de transcriptions de conversations ordinaires comme de dessins de visualisation – Des récits ordinaires (Les Presses du réel / Villa Arson, 2014, avec Grégory Castéra et Yaël Kreplak) – ou d’installations – Nos secrets en alcôves, Centre Pompidou, 2009 ; The training, an artwork for later and after, Biennale de Venise, 2017.

Depuis 2014, Franck Leibovici mène, avec le chercheur en sciences sociales Julien Seroussi, un travail sur des documents issus de procès organisés par la Cour pénale internationale de La Haye (Pays-Bas).

Ses publications sur AOC

30 septembre 2018

Fiction

a love poem

Par

de l’amour : sous ce titre stendhalien, Franck Leibovici retranscrit et organise la production littéraire amoureuse à l’heure numérique. Parmi diverses sources explorées dans cet ouvrage à paraître aux... lire plus