Ilaria Casillo

Vice-présidente de la Commission nationale du débat public, Géographe, maîtresse de conférence, , chercheuse au laboratoire Lab’Urba

Géographe, Ilaria Casillo est maîtresse de conférence à l’Ecole d’Urbanisme de Paris, à l’Université Gustave Eiffel, à l’Université Paris Est Marne‐la-Vallée (UPEM) et a été nommée en 2015 vice-présidente de la Commission nationale du débat public.
Elle est docteure en géographie du développement et chercheuse au sein du laboratoire Lab’Urba. Ses thèmes de recherche portent sur la participation citoyenne, notamment sur la production et la gestion participative de l’espace et des politiques publiques, sur les conflits liés aux grands projets, et sur les transformations urbaines.
Précédemment, elle a siégé à l’Autorité de garantie et promotion de la participation citoyenne et du débat public de la Région Toscane, en Italie.
De 2011 à 2013, elle a travaillé au CNRS pour le GIS Démocratie et participation, où elle a été la coordinatrice scientifique et éditoriale du premier Dictionnaire critique et interdisciplinaire de la participation.
Elle a collaboré avec différentes organisations internationales telles que l’OSCE (Organisation for Security and Co-operation in Europe ODIHR – Office for Democratic Institutions and Human Rights) et l’UNECO (Sector Human, politico-military and economic-environmental Security).

Ses publications sur AOC

jeudi 30.04.20

Opinion

À quoi servent les citoyen·ne·s face à la crise du Covid-19 ?

par

La prise de parole ce mardi du Premier ministre a permis une fois de plus de le vérifier : le débat démocratique apparaît totalement absent de la gestion de la crise sanitaire. Si l’urgence politique est compréhensible, elle reste aussi questionnable par le citoyen. Plus encore, penser surmonter la crise et construire « l’après » sans les citoyens est voué à l’échec : l’inclusion de la société dans l’élaboration des politiques publiques est la clé de la réussite pour une gestion efficace du risque et des catastrophes.