Jerome Charyn

Écrivain

Jerome Charyn est né dans le Bronx dans une famille juive d’origine russo-polonaise. Il se fait connaître en France avec Marilyn la Dingue et Zyeux-Bleus parus dans la « Série noire » chez Gallimard (1995 ; premières parutions : 1977) .

Son roman Darlin’ Bill, publié en 1981, a reçu le prix Rosenthal de l’Académie américaine des arts et des lettres ; et en 1986, il partage avec François Boucq le prix de la meilleure bande dessinée au Festival d’Angoulême pour La Femme du magicien (Casterman) dont il a écrit le scénario. Toujours avec Boucq, il publie en 2014 Little Tulip (Le Lombard) et réitère avec New York Cannibals (Le Lombard ; traduction par Jeanne Guyon), à paraître le 11 septembre 2020.

En 1996, il a été nommé Commandeur des arts et des lettres et écrit aujourd’hui des chroniques et des dessins pour Charlie Hebdo.

Son dernier roman traduit en France, Avis de grand froid, paraît en 2020 chez Rivages, dans la traduction de Marc Chénetier.

Celui-ci, qui a traduit de nombreux opus de Jerome Charyn en français, est docteur ès lettres et professeur de littérature américaine à l’université d’Orléans. Il a fondé l’Observatoire de la littérature américaine, et a aussi traduit Paul Auster, Jack London, Richard Brautigan, etc.

 

 

Ses publications sur AOC

dimanche 06.09.20

Fiction

Avis de grand froid

par

Bientôt la fin de notre série estivale de bonnes feuilles étrangères. Aujourd’hui Jerome Charyn revient avec un nouveau « roman noir du monde », comme il l’écrit lui-même en introduction à l’ultime (et douzième) aventure d’Isaac Sidel, inspecteur en chef à la Criminelle, puis commissaire, puis maire de New York et enfin, ici, président des États-Unis – par accident. À l’heure où Trump occupe la Maison-Blanche, voir Isaac en POTUS a quelque chose de réjouissant. Premières pages inédites et genèse de la saga. À paraître chez Rivages dans la traduction de Marc Chénetier.