C Critique

Série télé

« Fargo », un défi pour l’imagination politique

Politiste

Comment sortir de l’opposition stérile entre le misérabilisme dépréciatif d’Emmanuel Macron et le populisme racoleur de nombre de ses opposants ? Peut-être en commençant par regarder la série TV Fargo, d’histoire d’y puiser de quoi nourrir notre imagination politique.

Publicité

Pris de haut avec condescendance, chez Emmanuel Macron, ou glorifiés, mais toujours depuis les sommets de la représentation politique professionnalisée, dans les populismes diversifiés revendiqués par Marine Le Pen, Laurent Wauquiez et Jean-Luc Mélenchon, le populaire et l’ordinaire subissent aujourd’hui une cure de manichéisme et d’aplatissement. Comme j’ai eu récemment l’occasion de le montrer dans un précédent article pour AOC, la diversité des figures du populaire et de l’ordinaire y est écrasée dans des homogénéités concurrentes. La condescendance macronienne tend à ce que les sociologues Claude Grignon et Jean-Claude Passeron ont appelé le misérabilisme

Philippe Corcuff

Politiste, maître de conférences de science politique à l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon, membre du laboratoire de sociologie CERLIS