C Critique

Cinéma

Martino – à propos de Martin Eden de Pietro Marcello

Écrivain

Avec Martin Eden, Pietro Marcello transpose au cinéma, dans la baie de Naples, le roman que Jack London situait dans la baie de San Francisco. Le réalisateur italien en garde la trame, celle d’un garçon pauvre qui dé­couvre dans le même temps les splendeurs de la culture et d’une jeune fille de famille bourgeoise, et qui veut
de­venir écri­vain. L’intemporalité dont Pietro Marcello joue à merveille l’amène à poser cette question : est-ce que l’éducation et la culture peuvent éponger la pauvreté ?

Il est minuit, il ne pleut presque plus, je rentre de l’Escurial, le cinéma des Gobelins qui tient bon et nous régale depuis tou­jours, où nous sommes allés voir Martin Eden. Et je me demande encore comment je vais m’y prendre pour en rendre compte. Je me le demande depuis le début du film, dès que j’en ai perçu la tonalité singulière.

publicité

J’aurais tellement aimé adorer ce film, tellement, pour toutes les raisons du monde. Puis l’écrire, que je l’aime beaucoup, parce que la critique est faite pour ça, devrait exister d’abord pour trans­mettre un enthousiasme, une empathie naturelle, jamais forcée, pour les partager, avant de ten­ter d’en comprendre les tenants et les aboutissants.

Pietro Marcello est né en 1976. Autant dire 76...

Bernard Chambaz

Écrivain, Poète