C Critique

Exposition

Léonard l’intempestif – sur l’exposition Vinci au Louvre

Critique

À l’occasion d’une exposition au Louvre et de la réédition de ses Carnets, Léonard de Vinci montre qu’il est, 500 ans après sa mort, avant tout un artiste populaire. Son invention perpétuelle déborde sa propre époque, et le fait qu’il parle à notre présent s’avère un paradoxe : cette figure humaniste résonne en effet davantage avec l’envers de notre époque qu’à son endroit.

Dans Les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes, considéré comme l’un des ouvrages fondateurs de l’histoire de l’art telle que nous la pratiquons aujourd’hui, Giorgio Vasari consacrait en 1550 un chapitre à Léonard de Vinci. Quatre siècles plus tard, Paul Valéry perpétuait son éloge en préface de l’édition de 1942 de ses carnets.

publicité

Aujourd’hui, à l’occasion du cinquième centenaire de sa mort, il est de nouveau célébré à travers la réédition des carnets dans la collection « Quarto » de Gallimard, où figure à nouveau l’introduction de Valéry. Enfin, dans un retentissement mondial, le Louvre célèbre cette année celui qui lui a fourni son œuvre la plus canonique : l’expositio...

Rose Vidal

Critique