C Critique

Cinéma

La double-vie d’un film – sur Plogoff, des pierres contre des fusils de Nicole Le Garrec

Journaliste

Revoir aujourd’hui le documentaire de Nicole Le Garrec, c’est à la fois réaliser la distance qui nous sépare de ces années 1980, et leur indéfectible actualité : à Plogoff, sur la pointe du Raz, la population locale, opposée à l’installation d’une centrale nucléaire, confronte ses pierres aux fusils des CRS. Rappelant à bien des égards nos Gilets jaunes, le film permet de réfléchir, sur le temps long, la nécessité – et la vertu – des luttes d’un instant T.

Les images sont saisissantes : un tranquille village noyé sous les fumées, zébré de scènes de guérilla urbaine opposant des escouades en uniformes et en armes à des gens ordinaires, papis et mamies, jeunes, ouvriers, pêcheurs, paysans… Un check-point à Gaza ou Ramallah ? Belfast dans les années de guerre civile ? Un rond-point de la France de 2018 ? Non, Plogoff, vers la pointe du Raz, bout du bout de la Bretagne, en 1980, sous Giscard.

publicité

Le conflit était d’une simplicité biblique : les habitants de la région refusaient qu’on y installe une centrale nucléaire. Ce type de conflits locaux était fréquent dans les années soixante-dix : on se souvient des affrontements à Creys-Malville, pour les même raisons atomiques (« nucléaire, non merci ! » était le slogan de l’époque), ou du long combat du Larzac contre l’implantation d’un cam...

Serge Kaganski

Journaliste, Critique de cinéma