Serge Kaganski

Journaliste, Critique de cinéma

Serge Kaganski est un journaliste né en 1959 . Critique de cinéma aux Inrockuptibles de la création du magazine en 1986 jusqu’en 2018, il est aujourd’hui journaliste indépendant.

 

Ses publications sur AOC

mardi 19.01.21

Critique

River deep mountain high : les abysses et sommets vertigineux de Phil Spector

par

Phil Spector est mort ce 17 janvier en prison. L’ancien monarque des juke-boxes avait été condamné à dix-neuf années de réclusion en 2009 pour meurtre. Presque tout au long de sa vie, Spector fut un bon « client » pour les pages des tabloïds, lui qui se montrait tyrannique et toxique dans sa vie professionnelle comme dans sa vie privée. L’homme n’était pas admirable, c’est le moins qu’on puisse écrire. Mais le producteur musical l’était. C’est même l’un des plus grands génies de la pop et du rock.

mardi 12.01.21

Critique

Que reste-t-il du cinétestostérone des années 80 – à propos de Top Gun

par

Top Gun : Maverick de Joseph Kosinski, mais surtout de Tom Cruise et Jerry Bruckheimer, est l’un des films les plus attendus de l’après-Covid : il sera à l’affiche en juillet 2021. L’opus originel vient quant à lui de ressortir en DVD et donne l’occasion de revenir sur ce film emblématique d’un certain cinéma des années 80-90, riche en testostérone, très prisé par le grand public et parfois par la critique la plus pointue. Mais aussi de s’interroger : à quoi ressemblera ce film conçu en 2010 mais tourné dans le sillage de MeToo ? Top Gun 2 peut-il se féminiser voire devenir résolument féministe ?

vendredi 04.12.20

Critique

Fantômes de la liberté – à propos de Vie et destin du Livre Noir de Guillaume Ribot

par

Documentaire consacré au livre noir du nazisme, Vie et destin du Livre Noir de Guillaume Ribot raconte l’histoire de cette idée qui germe en 1942 dans l’esprit de quelques personnalités juives soviétiques et internationales avec pour ambition de compiler par écrit les exactions du régime hitlérien. Assemblant prodigieusement mille sources éparpillées en un récit fluide, le film relate des évènements passés, certes, mais qui miroitent avec ce présent où l’autoritarisme semble contagieux au point d’implanter ses graines jusque dans nos démocraties.

mercredi 04.11.20

Critique

Retisser inlassablement les liens défaits – à propos de Letter to you de Bruce Springsteen

par

Avec Letter to you, Bruce Springsteen signe un nouvel album résolument « classique ». Enregistré live en studio et en quelques jours avec les survivants du E Street Band, l’album s’écoute et se lit à la lumière élégiaque de la prise d’âge, de la mort et des bilans existentiels. Mais sa tonalité est aussi aux retrouvailles émues et joyeuses entre vieux briscards de toutes les batailles : une célébration des valeurs du rock et de la camaraderie qui sonne comme un geste politique dans ces états désunis de 2020.

mercredi 30.09.20

Critique

À propos de Josep, film d’animation d’Aurel

par

Outre le dessin, qu’est-ce qui relie Josep Bartoli et Aurel ? Josep, un superbe film d’animation consacré au premier et réalisé par le second. Reprenant en détail les épisodes biographiques d’un artiste peu familier du grand public, réfugié républicain espagnol, il rappelle une histoire collective connue mais qu’il est toujours bon de rappeler sans cesse, et même plus que jamais. Un film dont le maître-mot pourrait être « transmission ».