C Critique

Littérature

Un conte plein d’élan – sur La Nuit atlantique d’Anne-Marie Garat

Critique Littéraire

Avec La Nuit Atlantique, Anne-Marie Garat signe un semi-conte aux protagonistes décalés, dont l’expression surannée surprend et emporte. Autour d’Hélène et de la procession des personnages qui la rejoignent se déroule un beau roman en forme de nature writing à la française, où se mêlent inquiétude climatique et générosité de l’écriture.

publicité

« Au fond, m’avouai-je, je n’avais hâte que de rejoindre mes pénates. De renouer au plus vite avec le quotidien prosaïque, le macadam et les pavés des rues de mon quartier, ma routine professionnelle et mon petit cercle d’amis – à l’instant si amenuisés par la distance et perdus dans ce brouillard matinal que c’était presque comique, tant cela semblait exilé sur une autre planète. Malgré mon fortifiant petit-déjeuner, ces considérations moroses n’auguraient pas bien de la journée. »

Hélène, la narratrice parisienne de La Nuit atlantique, n’est pas confinée à cause d’un virus. Mais cela ne l’empêche pas de se sentir enfermée dans ce village du Médoc où elle a acheté une maison en ruine, dix ans avant que le roma...

Virginie Bloch-Lainé

Critique Littéraire