Virginie Bloch-Lainé

Critique Littéraire

Virginie Bloch-Lainé est critique littéraire. Elle écrit pour Libération et produit des émissions et des documentaires pour France Culture (A voix nue, Une vie, Une oeuvre, La Série documentaire).

Ses publications sur AOC

mercredi 28 .08

Critique

Aux fils du temps – à propos d’Amazonia de Patrick Deville

par Virginie Bloch-Lainé

Loin de l’actualité brûlante Patrick Deville remonte, pour un nouveau roman sans fiction, le fleuve Amazone. De l’intrusion européenne aux saccages industriels contemporains, Amazonia retrace le voyage d’un père et de son fils de vingt-neuf ans, plongés dans l’histoire de paysages luxuriants dans lesquels les souvenirs reconstruisent et embellissent le passé en le lavant « de l’agacement des détails du présent ».

jeudi 15 .08

Critique

« Je me suis toujours été un autre » – à propos de Romain Gary dans la Pléiade

par Virginie Bloch-Lainé

Pourquoi était-ce si compliqué pour Gary d’être Gary ? Parce qu’il était pris d’ « une fringale de vie, sous toutes ses formes et dans toutes ses possibilités, que chaque saveur goûtée ne faisait que creuser davantage.» Près de quarante ans après son suicide, l’entrée dans la Pléiade de Romain Gary indique combien le snobisme intellectuel qui voyait en lui un écrivain tout juste truculent s’est atténué. Rediffusion du 16 mai 2019.

mardi 23 .07

Critique

L’épure d’une tragi-comédie familiale – à propos des Inéquitables de Philippe Djian

par Virginie Bloch-Lainé

Sexe, violences et tourmentes familiales sont au cœur du dernier roman aux allures de polar de Philippe Djian. L’écriture y est aussi intransigeante avec la langue qu’elle rend vive, qu’avec les personnages qu’elle malmène sur un fil pour les laisser pencher du côté des ténèbres. Mais sans gratuité, car cette langue aiguisée rend compte d’un regard contemporain en empathie avec le monde. Rediffusion du 24 avril 2019.

vendredi 21 .06

Critique

De la relativité culturelle– sur le Journal de Voyage d’Einstein

par Virginie Bloch-Lainé

En 1922, Albert Einstein embarque depuis Marseille pour six mois de voyage à travers l’Extrême-Orient, la Palestine ou l’Espagne : partout, il est accueilli par des foules enthousiastes et s’entretient avec les responsables politiques. De ce voyage reste un journal de bord – jusque-là inédit – qu’il tient minutieusement et dans lequel il raconte ses impressions, décrit ce qu’il voit et qui il rencontre. Ce voyage, dans le contexte colonial, le confronte à une toute autre relativité.

jeudi 16 .05

Critique

« Je me suis toujours été un autre » – à propos de Romain Gary dans la Pléiade

par Virginie Bloch-Lainé

Pourquoi était-ce si compliqué pour Gary d’être Gary ? Parce qu’il était pris d’ « une fringale de vie, sous toutes ses formes et dans toutes ses possibilités, que chaque saveur goûtée ne faisait que creuser davantage.» Près de quarante ans après son suicide, l’entrée dans la Pléiade de Romain Gary indique combien le snobisme intellectuel qui voyait en lui un écrivain tout juste truculent s’est atténué.