Virginie Bloch-Lainé

Critique Littéraire

Virginie Bloch-Lainé est critique littéraire. Elle écrit pour Libération et produit des émissions et des documentaires pour France Culture (A voix nue, Une vie, Une oeuvre, La Série documentaire).

Ses publications sur AOC

jeudi 11.06.20

Critique

Écrire l’aventure sur tous les fronts – sur l’œuvre de Joseph Kessel

par

« Je donne peut-être à mes enquêtes le mouvement du roman parce que je les ai vécues comme un roman, comme un drame. » Cette phrase de Joseph Kessel illustre bien l’œuvre romanesque protéiforme d’un écrivain aventurier, voyageur et engagé. Dans un style parfois lyrique et hyperbolique, il s’efforce de décrire le monde qu’il a parcouru, les milieux qu’il a fréquentés, les expériences qu’il a vécues (la guerre, la Résistance). Retour sur un écrivain souvent méprisé à tort, au moment où paraissent deux volumes et un album de La Pléiade.

lundi 25.05.20

Critique

Un remède contre l’immobilité – à propos de Monstres fabuleux d’Alberto Manguel

par

Le déconfinement a timidement commencé, il reste toujours difficile de se déplacer et de se mêler aux autres. Pour y remédier, Alberto Manguel nous offre dans Monstres fabuleux un moyen de déambuler et de rencontrer les « monstres » de la littérature. Qu’apporte Manguel de plus à ce que nous savons déjà au sujet d’Alice et de Dracula, d’Emma Bovary ou d’Hamlet ? Des associations libres, un jugement nonchalant et parfois un tableau des réincarnations de ces héros dans d’autres fictions.

vendredi 10.04.20

Critique

Masochisme et démesure – à propos de Némésis de Philip Roth

par

D’une épidémie de poliomyélite aiguë qu’il situe en 1944 et amplifie, Philip Roth nous livre dans son ultime roman Némésis, sublime d’ironie tragique, un diagnostic exempt de sentimentalisme : alors que frappent, sans cesse, les traits morbides de la fatalité, et face au mal, plus profond, que constituent le sentiment d’impuissance et la culpabilisation qu’il entraîne, ne tombons pas dans la démesure et admettons que, de tout, nous ne pouvons être tenus responsables.

vendredi 20.03.20
vendredi 13.03.20

Critique

L’envers du décor – à propos de La Figurante de Pauline Klein

par

La Figurante est Camille, jeune galeriste trentenaire, femme gauche qui peine à embrasser son rôle. Camille se cache, mais Camille observe, et ne perd pas le goût des aventures qu’elle nous partage indolemment, lucide et désarmante. Sur sa piste, à l’écart, Pauline Klein nous entraîne en une succession de saynètes ironiques et légères, partagées entre traits d’humour et douce mélancolie.