C Critique

Art

Aux commandes, citoyens ! Analyse des conditions et effets d’une révolution en art

Artiste

Alors que le milieu de la culture pâtit toujours des conséquences de la pandémie, il ne faudrait pas se contenter d’une politique classique de commande aux artistes mais initier une révolution des pratiques en donnant aussi aux citoyens l’occasion d’exercer pleinement leurs droits culturels. Ils mèneront cette révolution avec leurs représentants élus et administrations publiques et dans un même partage de responsabilités avec d’autres grands mécènes qui auraient pour ambition de faire l’Histoire. Faire œuvre devient une affaire commune.

Maintenant que l’on convoque à nouveau, dans l’urgence, cette très ancienne tradition de la commande parce que la réponse la plus simple pour aider les artistes est de leur donner du travail, faisons-la revivre en prenant conscience que c’est l’avenir de l’art qui s’y joue. Un avenir que construisent déjà, à bas bruit, en France et en Europe, des milliers de citoyens et citoyennes[1] comme autant de Nouveaux commanditaires d’œuvres d’art dans l’Histoire.

publicité

Car aujourd’hui qu’aucun pouvoir ne peut plus demander aux artistes de rendre visibles et sensibles de grands ordres culturels communs, que les artistes eux-mêmes ont réussi une émancipation de la personne dans tous ses modes de perception et d’expression, pour donner forme à une individualité qui a permis d’envisager cette association d’individus qu’est une démocratie, il appartient dorénavant aux citoyens de cette démocratie de dire autant que ses artistes une raison d’être de l’art et de l’assumer publiquement.

Il s’agit, maintenant, de non seulement développer un a...

François Hers

Artiste, Conseiller culturel de la Fondation de France