C Critique

Littérature

À l’écart des moutons de Panurge – sur Roue libre de Cécile Guilbert

Critique Littéraire

Grande lectrice de Barbey d’Aurevilly ou de Philip Roth, Cécile Guilbert partage avec ceux-ci un esprit anticonformiste, comme l’illustre son dernier essai, Roue libre, qui rassemble des chroniques publiées dans La Croix. Sans empiéter sur le terrain de l’éditorialiste, Cécile Guilbert ne tait pas ses opinions. Elle se lance dans la tempête, vent debout contre la « moraline » et le « vertuisme », contre les bêlements des moutons de Panurge.

En préambule au recueil de ses chroniques publiées par Charlie Hebdo, qui s’intitule Chroniques de l’homme d’avant, Philippe Lançon écrit : « Le chroniqueur n’est ni enquêteur, ni reporter, ni éditorialiste. C’est une petite voile dans la tempête et sous un ciel de plomb. L’actualité, même s’il la prend au sérieux, n’est qu’un prétexte. Il est payé pour écrire depuis ce qu’il est ».

Virginie Bloch-Lainé

Critique Littéraire