E Entretien

Philosophie

Ludger Schwarte : « L’architecture peut créer des brèches dans la démocratie »

Journaliste

Depuis plusieurs années, de Nuit debout aux Gilets Jaunes, les nouvelles modalités d’occupation de l’espace public sont devenues des enjeux politiques et philosophiques importants. Avec Philosophie de l’architecture, le philosophe allemand Ludger Schwarte propose pour comprendre ces phénomènes une approche originale, non pas simplement esthétique ou symbolique, mais bien politique de l’architecture.

Philosophe, professeur à la Kunstakademie de Düsseldorf, Ludger Schwarte défend dans sa Philosophie de l’architecture (Zones) une idée simple mais redoutable dans ses implications : l’espace construit structure et modèle le monde dans lequel nous vivons. Une intuition née de l’observation du fait que la Révolution française s’est déroulée dans des rues et sur des places construites moins d’un siècle auparavant. Puisque la formation des sociétés n’échappe pas à la matérialité du bâti, il s’agit alors d’interroger les conditions architecturales de la démocratie, de se demander quels types d’espaces rendent possibles ou impossibles certains types d’événements sociaux. Une réflexion qui permet de penser à nouveaux frais la notion d’espace public, de démocratie directe et d’autogouvernement. RB

Vous proposez une « philosophie de l&rs...

Raphael Bourgois

Journaliste, Rédacteur en Chef d'AOC