E Entretien

Musique

Dominique A : « La musique, pour moi, reste un plaisir solitaire »

Journaliste

Contraint et forcé au minimalisme par la guest-star Covid 19, Dominique A revient à ses premiers amours sur Vie Etrange. Un album enregistré avec les moyens du bordel, en solitaire dans sa banlieue nantaise. Les musiques de l’enfance, les premiers émois sexuels, le confinement et Katerine : il se raconte sans se la raconter dans ce long et riche entretien.

publicité

En 2018, visionnaire du chaos à venir, Dominique A chantait Aujourd’hui n’existe plus. Depuis, une pandémie s’est effectivement chargé d’effacer le présent et de flouter le futur. On vit comme dans le film Un Jour sans fin sans fin. Dans ces conditions extrêmes de survie en milieu hostile, beaucoup d’artistes s’accrochent aux certitudes avérées, en sont souvent réduits à ressasser le passé. On ressort le savoir-faire, les habitudes déjà testées : comme la vie, on manque d’ambitions. Face à ces doutes et remous, Dominique A s’est lui aussi relié à son passé : on n’a surtout pas écrit replié sur son passé. Pour trouver un peu de stabilité, de sol ferme dans cette valse permanente de nos plaques tectoniques, il s’est souvenu de ses débuts, quand en 1991 il enregistrait seul et dans le dénuement son premi...

JD Beauvallet

Journaliste, Critique