JD Beauvallet

Journaliste, Critique

Depuis l’enfance, la vie de JD Beauvallet est rythmée par les musiques : les concerts de jazz que son père initie, les vinyls de Bowie ou Lou Reed qu’il apprend par cœur à 13 ans, le club qu’il construit avec ses frères dans le sous-sol de ses parents, l’appel grisant des radios libres, les premiers fanzines, l’organisation assidue de concerts puis Les Inrockuptibles, qu’il rejoint en 1986 et où il est resté jusqu’en 2019. C’est cette passion pour la musique et la culture britannique en général qui l’ont poussé à vivre en Angleterre : Manchester, Liverpool, Newcastle ou Brighton. Sur sa tombe, il prévoit une phrase du Velvet Underground : « His life was saved by rock’n’roll ».

Ses publications sur AOC

mardi 2 mars

Opinion

Intelligences superficielles

Par

Chaque jour, 55 000 nouvelles chansons apparaissent sur les plateformes de streaming. Des blogs aux podcasts, on a de plus en plus en besoin de prescripteurs, de filtres. Car les algorithmes ignorent tout de la passion,... lire plus
samedi 2 janvier
21 novembre 2020
7 novembre 2020
23 septembre 2020
11 août 2020
20 juillet 2020
7 juillet 2020
18 mai 2020
7 mai 2020
19 mars 2020
11 mars 2020
13 janvier 2020
25 juillet 2019
27 mars 2019
4 février 2019