F Fiction

Nouvelle

Un assassin d’un genre particulier

Sociologue, écrivain

Novembre 2025. Un lanceur d’alerte très spécial, assassin d’un genre particulier fait tomber, un à un, tous les États. Avec cette fiction-collage de textes aux statuts divers, Pierre Lascoumes saisit autrement des objets sociologiques familiers.

Je ne suis rien. Rien qu’une silhouette claire, ce soir-là, à la terrasse du café. Je ne suis rien et c’est ma force, sans identité, sans famille, sans patrie, sans prise. Inutile de me tracer, j’échappe. Ma main glisse sur le marbre veiné de la table. Je suis en phase avec cette sensation : une paroi de granit dépourvue d’aspérités, pas d’escalade possible. Le roc qui est en moi me rend inatteignable. En quelques mois, j’ai appris à traverser les lacs sans laisser de sillage. Aucune empreinte sur la neige, le sable ou les sols poudreux. Un courant qui se faufile, un souffle tiède. Mes doigts ont perdu leurs marques digitales. Aucun dépôt d’ADN ne trahira mon corps. Je ne suis qu’un reflet fantomatique, mais tellement vivant. La lumière du soir tremble dans mon verre de Chardonnay.

WASHINGTON – Je ne suis plus rien ce soir, rien qu’une silhouette effondrée sur la banquette arrière d’un taxi G7, doit penser le président démissionnaire des États-Unis. (UP, 4/11/2025)

Un assassin d’un genre particulier - 1

Il n’a l’air de rien. Rien qu’une silhouette fluide, ce soir-là dans sa chambre d’hôtel. Un homme mince, au cou élevé, le visage incliné vers l’avant. Malgré ses lunettes noires à large monture, sa barbe de quelques jours bien taillée, son bonnet de laine laissant échapper quelques cheveux sur le cou, il a quelque chose de féminin dans le port de tête, l’ouverture des épaules et un certain arrondi des gestes. Une douceur...

Pierre Lascoumes

Sociologue, écrivain