O Opinion

Politique

Obligation vaccinale, un pari orwellien

médecin généraliste, écrivain

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a donné jeudi 25 janvier un délai de trois mois aux parents pour réaliser les 11 vaccins désormais obligatoires de leur enfant. Une obligation visant à pallier le manque de confiance dans ce geste indispensable mais qui risque de produire l’effet inverse.

Publicité

En décembre 2017, je reçois dans mon cabinet médical ce père de famille, que je connais de longue date, et qui, m’amenant sa fille pour une angine, me déclare : « De toute façon, moi, les onze vaccins obligatoires pour elle, c’est niet. Je refuse. » Je ne rappelle pas que l’obligation ne s’adresse qu’aux enfants à naître après le 1er janvier 2018. J’ouvre le carnet de santé, et je compte…

— Diphtérie coqueluche tétanos polio haemophilus rougeole oreillons rubéole tuberculose hépatite B pneumocoque méningocoque… votre fille a douze vaccins.

Il me regarde, fronçant les sourcils, puis :

— Ah bon ? Mais alors pourquoi on fait tout ce foin ?

Excellente question

«  Pour chaque problème complexe, expliquait l’humori...

Christian Lehmann

médecin généraliste, écrivain ,