O Opinion

Rediffusion

Tous urbains !

Géographe

Après le lancement, en février, du mouvement des « Territoires en colère » qui entendait dénoncer l’abandon de la « France périphérique », c’est la Conférence nationale des territoires qui a été boycottée le 12 juillet dernier. Mais quelle est réellement la situation de l’espace français ? Pour mieux appréhender ces débats, il s’agit de comprendre que la géographie nationale n’a rien à voir ni avec l’image d’Épinal d’antan ni avec son avatar catastrophiste d’aujourd’hui. Rediffusion d’été.

Il faut admettre le talent de storyteller de Christophe Guilluy qui, depuis son livre Fracture françaises en 2010, a su imposer un nouveau récit mélancolique à la mode, jusqu’à devenir la nouvelle coqueluche des élus de droite comme de gauche. Si les ouvrages de Christophe Guilluy apportent peu à la connaissance, tant ils déforment à longueur de pages les réalités spatiales qu’on peut observer à l’envi, en revanche ils apparaissent comme des symptômes d’une cristallisation efficace d’un imaginaire qui a triomphé sur l’objectivation des réalités par les sciences sociales.

Publicité

Il a rencontré un large écho parce que ses sombres descriptions d’une fracture territoriale due à la croissance urbaine contemporaine ont fixé la douleur de la disparition d’une trame géographique bien aimé...

Michel Lussault

Géographe, Professeur à l’Université de Lyon (École Normale Supérieure de Lyon) et directeur de l’École urbaine de Lyon