O Opinion

International

Démocratiser les institutions et les politiques de l’Union Européenne

Économistes, juristes et politistes

Économistes, juristes et politistes, sept chercheuses et chercheurs viennent de rédiger un projet de Traité de démocratisation des institutions et des politiques de l’Union Européenne. Ce texte désormais ouvert à la signature de toutes et tous préfigure une Assemblée européenne souveraine capable tout à la fois de débattre des priorités de cette puissance publique européenne et de demander des comptes aux institutions économiques et financières qui gouvernent aujourd’hui l’Union. Exposé des motifs et considérants.

Le 10 décembre est paru dans neuf titres de la presse quotidienne européenne un « Manifeste pour la démocratisation de l’Europe ». Le texte soutenu par plus de 120 intellectuels, militants et responsables politiques de toute l’Europe et ouvert à la signature de tous les citoyennes et citoyens européens sur le site www.tdem.eu jette les bases d’une double démocratisation des institutions et des politiques de l’Union, seule à même d’arracher l’Europe à l’immobilisme auquel celle-ci semble aujourd’hui condamnée.

Il part du constat que, pour faire face à la crise économique et financière qui a commencé il y a plus de dix ans, et à ses conséquences sociales, l’Union européenne n’a eu à offrir qu’un durcissement des mécanismes de surveillance et de sanction des politiques budgétaires, fiscales et in fine sociales des États membres et un renforcement de la pente technocratique d’un gouvernement de l’euro largement soustrait à toute forme de contrôle démocratique.

Dans ce cadre extrêmement contraint, on ne s’étonnera pas que l’Union européenne ait été incapable de répondre aux urgences et aux défis multiples auxquels sont confrontés l’ensemble des États : croissan...