O Opinion

Europe

L’Europe, cadre nécessaire de la transition écologique

Ancien député européen (Vert)

Sur son continent comme au plan mondial, l’Union Européenne fut longtemps à la tête de la lutte pour un environnement sain et pour la justice écologique. Puis Copenhague marqua un coup d’arrêt : comme le monde entier, l’Union fut dès lors entrainée par la vague néo-libérale. Il est temps qu’elle se ressaisisse de ces questions et relance, à son échelle, un Green New Deal.

Les prochaines élections européennes fixeront la posture de la plus grande puissance économique mondiale et de son demi-milliard d’habitants face à la double crise écologique qui menace l’humanité : la crise énergie-climat et la crise alimentation-santé. Cela dans une conjoncture économique où la crise du néo-libéralisme est loin d’être résolue[1]. L’impatience gronde chez les bas salaires, chez les chômeurs, dans la jeunesse. Et la question se pose, qui alimente les nationalismes : les pays d’Europe ne s’en sortiraient-ils pas mieux chacun pour soi ? L’écologie ne recommande-t-elle pas la résilience d’organismes plus petits mais agiles ? « Small is beautiful » disait-on…

Publicité

Pourtant, l’Union européenne fut longtemps à la tête de la lutte pour un environnement sain et pour la justice écologique. Leader sur le plan intérieur d’abord : la règlementation environnementale européenne fut toujours en avance sur celle de la plupart de ses pays membres. Leader m...

Alain Lipietz

Ancien député européen (Vert), Économiste